De retour de sélection, Kassim M’Dahoma nous fait part de ses sensations quand il porte les couleurs des Comores


 

Bonjour Kassim, tu es de retour après ta convocation avec l’équipe nationale des Comores. Comment te sens-tu ?

Kassim M’Dahoma : « Je me sens bien. La période internationale a été courte comparée à d’habitude puisqu’elle n’a duré que sept jours au lieu de dix habituellement. Mais tout s’est bien passé, on a fait un bon match avec une victoire à la clé et ça fait du bien de rentrer à la maison avec un succès. »

 

Tu as participé à l’intégralité de la rencontre face à la Libye avec un succès 2-1. Comment s’est passé ton match ?

KM : « J’ai joué défenseur central pour cette rencontre. C’est un poste où le sélectionneur me fait confiance et sur lequel j’ai toujours mes repaires puisque j’y ai été formé avant de passer arrière droit. C’était un bon match, plaisant à jouer et la victoire collective fait forcément plaisir. »

 

Tu as dépassé les dix sélections avec les Comores. Qu’est-ce que l’on ressent quand on porte les couleurs de son pays ?

KM : « C’est une fierté de pouvoir représenter les couleurs de son pays. Ça fait la fierté des parents, de toute la famille, de nos proches et bien sûr de nous-mêmes. Quand tu rentres aux pays avec un bon résultat, que le peuple t’acclame, que tu sens que tout une nation est derrière toi, c’est une sensation très particulière. Une sensation qui donne forcément envie d’y retourner et de faire de bons résultats pour les rendre heureux. »

 

Tu es arrivée il y a quelques semaines au club. Comment t’y sens-tu ?

KM : « Je m’y sens bien, malgré le début de saison compliqué personnellement puisque je me fais exclure sur mes deux premières rencontres. Ça ne m’était jamais arrivé, mais il y a un début à tout comme on dit. Collectivement, je peux dire qu’il y a un bon groupe et bon staff avec qui je me sens bien et dont le travail n’est pour le moment pas récompensé. »

 

Pour ceux qui ne connaissent pas Kassim M’Dahoma, quel est ton style de jeu, comment tu te décrierais ?

KM : « J’ai été formé en défenseur central mais j’ai toujours évolué latéral droit en National, donc les gens me connaissent uniquement à ce poste. Je dirais que je suis un joueur qui est costaud défensivement, plutôt propre dans les sorties de balle et avec une certaine qualité de vitesse. Mais je pense que je dois encore progresser sur le plan offensif afin d’apporter un peu plus offensivement. »

 

Premier tour de Coupe de France dimanche face à Beaumont. C’est une compétition spéciale pour toi ?

KM : « Le charme de la Coupe de France c’est que tout peut arriver ! Tu peux jouer contre n’importe quel club, ce qui est important, c’est tout donner sur le terrain, que tu sois la « petite » ou la « grande » équipe. Il faut avoir conscience que tout se joue sur un match et c’est ça qui rend la coupe si passionnante. »

 

À quel match t’attends-tu ?

KM : « Je pense que Beaumont va nous attendre de pied ferme. Ils doivent se dire que l’on n’a pas obtenu encore de victoire cette saison, que l’on fait un mauvais début de championnat et ils vont vouloir venir nous chercher d’entrée de jeu. Ils vont tout donner lors des premières minutes pour nous faire trembler. À nous de ne pas tomber dans le panneau et d’entamer cette rencontre avec la détermination de remporter la victoire sans faire de cadeau à notre adversaire. On est en tout cas très concentré sur cette rencontre. »